Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L' actualité du tennis mondial

Sur jeuxsetsmatchs.com tous les résultats de tennis des tournois ATP, WTA, Coupe Davis, Fed Cup, des fiches sur les joueurs et joueuses du circuit, les retraités du tennis, des infos sur les tournois...


L'affaire des paris truqués : des aveux

Publié par demonaco sur 29 Septembre 2007, 20:25pm

Catégories : #jeux7matchs

Le Russe Dmitry Tursunov ainsi que les Belges Dick Norman et Gilles Elseneer ont été contactés pour perdre volontairement des matches. Le dernier cité a même avoué avoir refusé une offre mirobolante lors de l’édition 2005 de Wimbledon.

Par Bastien Aubert de Sport24.com


«Madrid et quelques autres»
On attendait les confidences de Nikolay Davydenko concernant l’affaire des paris truqués qui touche le circuit masculin depuis cet été. Le Russe, qui devait être entendu après son élimination à Pékin, a activé le silence radio et s’est fait souffler la vedette par son compatriote Dmitry Tursunov. Alors qu’il préparait tranquillement sa demi-finale du tournoi de Bangkok, gagnée face à Fernando Verdasco, le Moscovite a lâché une information fracassante dans les colonnes du quotidien russe Izvestia : «J’ai été approché la saison dernière à Madrid et quelques autres tournois» ! Le spectre qui hante les nuits des émissaires de l’ATP se vérifie jouer après jour et prend une forme qui ne surprend plus personne. Tursunov, qui affirme avoir catégoriquement refusé cette offre peu scrupuleuse, n’a pas souhaité s’épancher sur la question en ne donnant aucun détail sur l’opération avortée.

100 000 dollars en deux fois
Si dans un premier temps, le fléau ne semblait devoir toucher que les petits tournois (le cas Davydenko-Vassallo Arguello s’est produit à Sopot), la théorie tombe à l’eau avec les révélations du Russe. En effet, l’étape de la capitale espagnole est l’une des plus prisées par le plateau car il arbore fièrement le statut de Masters Series. Les fraudeurs ne se fixent donc pas de limites, géographiques et temporelles, ce que n’ont pas tardé à confirmer les Belges Dick Norman et Gilles Elseneer. Le premier a admis avoir été approché il y a six ans sur un tournoi mineur en Italie pour perdre une partie et être rémunéré en liquide : «Ces gars là me donnaient plus d’argent que si j’avais gagné la finale !», a-t-il avoué dans le journal De Standard. Le cas du second est encore plus frappant, tant Elseneer a tout du profil recherché par les escrocs. Inconnu, parvenu une fois dans le Top 100 (désormais 770e mondial) et dont la carrière arrive sur la fin (il fêtera ses 30 ans en juin 2008).

«Ni des joueurs, ni des coaches»
Ainsi, c’est au premier tour de Wimbledon 2005 qu’il a été contacté pour se laisser battre par l’Italien Potito Starace, mieux classé que lui mais très faible sur gazon : «On m'a proposé 100 000 euros. J’en aurais reçu 50 000 avant la rencontre et 50 000 euros après. Pour moi, Wimbledon était très important et si j'avais accepté, je n'aurais plus pu me regarder dans un miroir. Mais cela arrive souvent. Certains joueurs ne gagnent que 50 000 euros par an en prize-money. S’il y a moyen de doubler ces revenus pour un match…», admet-il sans sourciller dans les colonnes du quotidien Het Laatste Nieuws. Comme ses deux collègues, le Belge n’en dira pas plus sur les identités de ses interlocuteurs véreux mais esquisse un début de portrait-robot : «Ce ne sont ni des joueurs, ni des coaches, mais ce sont bien des gens du milieu du tennis. Autrement, ils n’auraient pas eu accès aux vestiaires de Wimbledon».

Suspension à vie et lourde amende
Ces révélations plongent donc encore un peu plus l’ATP dans le doute avant la résolution de l’affaire Davydenko-Vassallo Arguello. La FIT, alertée de ce fléau, souhaite ainsi modifier les règles qu’elle a elle-même mises en place en 2003, qui prévoient une suspension à vie pour tout joueur impliqué et une amende de 100 000 dollars ! Lors du dernier US Open, des affiches prévenant le danger et rappelant les sanctions avaient même été placardées dans les vestiaires et le player-lounge pour plus de précautions. Aux dernières nouvelles, la prochaine loi visera à sanctionner tout joueur qui refuse de divulguer la moindre information sur le sujet. Même s’il s’agit d’un de ses confrères.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents